jeudi 6 mai 2021

Ecriture et intuition, 1ère partie

J'ai une idée ! 💡

Une idée d'histoire ou d'un personnage. Peut-être aussi une idée de situation. Une idée qui débloque le processus d'écriture après des heures passées sur une page blanche.
L'idée est l'essence de l'écrivain. Mais d'où viennent les idées ? Pourquoi viennent-elles lorsqu'on ne s'y attend pas ? Pourquoi n'arrivent-elles pas à la demande ?



Je vous livre dans cet article, non pas un raisonnement philosophique, mais le fruit de mon expérience. Il s'agit de ma vérité. La vôtre est certainement différente, mais pas moins vraie. Exprimez-vous et confrontons nos ressentis !

La dernière idée que j'ai eue, c'est décrire cet article. Cependant, ce n'est pas de celle-là que je vais à présent parler. Je vous livre cette histoire survenue il y a un mois.

Après la sortie du T2 d'Albertine, je n'ai pas plongé directement dans un autre projet. J'ai occupé mon temps libre à d'autres causes. J'ai notamment pris ma casquette d'éditeur et travaillé (tant bien que mal) sur la promotion de cet ouvrage.

Je ne me sentais pas prêt à repartir dans un nouveau projet. Sans doute parce qu'ils étaient 2. Je sais que certains écrivains arrivent à gérer plusieurs projets d'écriture en même temps, mais pas moi. Je devais faire un choix entre continuer le T2 d'un roman jeunesse, réclamé par mes enfants (et sans doute des centaines d'autres enfants) et le T3 d'Albertine.

Choix cornélien entre la tête et le cœur, chacun avance ses arguments, mais au final, la situation ne bouge pas d'un iota.


Et puis un soir, dans mon lit, peu avant l'endormissement, j'ai une sorte de flash. Une scène d'Albertine T3 m'apparaît alors que je ne trouve pas le sommeil. Deux personnages, George et Lucrèce, se rencontrent, en banlieue de Barcelone. A ce stade, le T3 d'Albertine n'a aucune existence dans mon cerveau. Je sais juste que l'action se déroule 20 ans après le T2 et qu'elle est centrée sur la descendance d'Albertine (bon j'évite de tout spoiler quand même).

Bref, aucune trame, aucun pitch, aucun découpage lorsque ce chapitre - cette rencontre - m'apparait comme une "idée". Cette scène ne vient pas seule, puisque j'ai aussi "l'idée" d'un prénom. Un prénom masculin. Cela tombe bien, il m'en manquait un pour le frère de George ! "Paulo". Reste à voir si cela correspond au lieu et l'époque (Brésil, 18e siècle).

N'ayant rien pour prendre des notes, et puis de toute façon je n'étais alors pas dans une phase d'écriture, je stocke cette scène et ce prénom dans un coin de ma tête.


Le lendemain soir, je regarde une vidéo sur youtube. Une personne raconte sa rencontre avec une Brésilienne dont le père s'appelait Paulo (prononcé Pa-olo).

Ce me fait "tilt". J'ai l'impression de recevoir un signe. Ce n'est pas un prénom que j'entends tous les jours. Je qualifie donc l'idée de possiblement bonne.

Le surlendemain, j'allume la télé. Un jeu télé. (Je précise que je ne suis pas très télé). L'un des candidats s'appelle Paulo. Je retilte. Enfin, je prends une action : j'ouvre un fichier Word vierge que je nomme "idée T3 Albertine". J'y inscris la fameuse scène, et le prénom qui sera celui de l'un des personnages principaux.

Je n'étais pas prêt à me lancer dans l'écriture ou même dans la structuration de ce tome. A la suite de ces "signes", mes hésitations quant au choix du projet à démarrer se sont évanouies. Les premières idées sont venues les jours suivants. En 1 semaine, j'ai planifié de quoi écrire un tiers du livre.

Et c'est reparti pour ma routine d'écriture quotidienne. Albertine T3, dernier tome, verra bien le jour...


Avant de creuser le thème "intuition", "idée", et leurs origines, avez-vous eu des signes dans votre processus d'écriture ? Ou du moins des "idées" récurrentes ? Des expériences similaires au moment de l'endormissement ?


samedi 1 mai 2021

Tuto : créer sa couverture de livre en 3D

 Bonjour les amis ! 

Puisque certains d'entre vous sont très intéressés par le sujet des couvertures 3D, je me suis lancé dans un tuto qui j'espère sera limpide. Une fois la marche à suivre maîtrisée, vous verrez que cela ne nécessite pas de grandes compétences techniques.

J'ai découpé ce tuto en 2. Ici nous découvrirons comment réaliser l'image 3D d'un livre. Dans un second tuto, nous aborderons l'intégration de cette maquette dans une bannière ou toute autre image.

Objectif du tuto :

Réaliser un truc du genre :

Ca en jette, hein !


Etape 1 : télécharger un modèle sur Internet

Si comme moi, vous n'avez aucun talent pour concevoir un modèle 3D, il va falloir en trouver un. Il existe des tas de sites en proposant gratuitement. Je ne vous en donnerai qu'un, celui que j'utilise le plus souvent. Il s'agit de Covervault.com

Hello, Mark !

Mark est un gars super cool, puisqu'il met à disposition du public un échantillon de ses créations de maquettes (Mockup) et de coffrets (boxsets). Il y en a pour tous les goûts, il faut fouiller. Vertical, recto verso, plusieurs livres, plusieurs tailles...

Bien sûr, Mark ne propose pas toutes les tailles et tous les profils gratuitement. Il doit vivre, c'est bien normal. Cela dit, il y a déjà de quoi faire avec les échantillons gratuits.


Les mockups peuvent être filtrées par taille, en mesure anglaise (pouces). L'important est d'avoir un ratio Hauteur/Largeur approchant de celui de votre livre, pas nécessairement les dimensions exactes.

Dans ce tuto, la couverture d'Albertine fait 5.5 x 8.5 inches. Mais j'utilise un mockup 6 x 9 inches. La différence de ratio est à peine perceptible.

Par contre il y aura une retouche à faire pour agrandir l'image aux dimensions de la maquette. J'en parle plus loin...

Les fichiers téléchargés sur Covervault sont au format PSD. Quésako ?
Il s'agit du format par défaut d'Adobe Photoshop.

Je vous vois venir : j'ai pas Photoshop, c'est trop cher, trop compliqué, c'est pour les pro...

C'est pas faux.

Plusieurs options se présentent à vous :
  • Vous avez déjà Photoshop. Donc là pas de soucis, vous pouvez continuer à lire ce tuto.
  • Vous n'avez pas Photoshop mais vous souhaitez essayer ce tuto. Dans ce cas, vous pouvez télécharger la version d'essai d'Adobe Photoshop. Celle-ci est gratuite pendant 7 jours, vous aurez largement le temps de construire vos maquettes 3D.
  • Enfin si vous n'avez pas Photoshop et que vous ne souhaitez pas investir un jour, il existe une alternative libre et gratuite : Gimp.
En effet, Gimp est capable d'ouvrir le format PSD. La marche à suivre est légèrement différente, mais on arrive au même résultat ! J'en parlerai dans un prochain tuto.


Dans le cadre de ce tuto, je choisis le mockup suivant :
Et encore merci à Mark pour son travail !


La taille du dos est de 1.25 inches. Cela ne correspond pas exactement à mon livre, mais peu importe. Evidemment si vous écrivez des pavés et que vous voulez des modèles qui s'en rapprochent, il faudra peut être acheter le bon modèle.

Etape 2 : ouvrir le modèle et les claques dans Photoshop

Le fichier s'ouvre nativement dans Photoshop. L'important se situe dans les outils à droite, à savoir les calques et les masques. Cette arborescence montre comment le modèle a été construit.

Liste des calques


Dans un premier temps, 2 calques nous intéressent, celui nommé Cover (1ère de couverture) et celui nommé Spine (dos). A ce stade, ouvrez le calque Cover en double cliquant sur le carré rouge. Le claque s'ouvre dans un nouvel onglet.

Toujours dans Photoshop, ouvrez la couverture 2D de votre livre. Cette image s'ouvre dans un autre onglet.

Vous allez devoir sélectionner et copier la 1ère de couverture. Si vous avez la première de couverture isolée dans un fichier, cela fonctionne aussi.


Utilisez l'outil de sélection rectangulaire (raccourci M) pour sélectionner la zone correspondant à la 1ère de couverture. Lorsque c'est bon, Copiez-là (Ctrl+C).

Retournez sur l'onglet du calque "cover" et collez (Ctrl + V) votre sélection.

Vous voyez que la taille n'est pas rigoureusement identique. Nous allons corriger cela.

Etape 3 : corriger les dimensions de l'images

Sélectionnez l'outil de transformation (Ctr+T). Etirez les poignées centrales (carrés rouges) afin que votre image recouvre entièrement le modèle gris.

Enregistrez le calque (Ctrl + S) en acceptant d'appliquer la transformation. Puis découvrez le résultat en revenant sur l'onglet du modèle.


Yessss ! Ca fonctionne !

Etape 4 : répétez l'étape précédente pour le dos avec le calque Spine

Copier - coller - étirez. C'est simple !

Etape 5 : exportez l'image finale

Plusieurs options pour l'export final. Fond blanc, fond transparent...
Pour ma part je privilégie l'export au format PNG sur fond transparent. Cela permet de réutiliser la couverture 3D dans des photomontages.


Pour ce faire masquer le calque "background", ou tout autre calque de fond (carré rouge) afin de faire apparaître le damier de transparence.

Enfin exportez en PNG.

Bravo, vous venez de réaliser votre première couverture 3D !

Dans la seconde partie du tuto nous verrons comment incruster cette image dans une composition orientée marketing.



dimanche 21 mars 2021

Changer de vie : une aventure à suivre !

Bonjour à tous,

Beaucoup d'auteurs cumulent leur activité d'écrivain avec un emploi. Un premier roman paye rarement les factures d'où parfois une certaine frustration à devoir se tourner vers le salariat.

J'ai le sentiment que la crise que nous vivons a commencé à libérer le mental des hommes. Les confinements successifs nous ont invités à nous poser des questions existentielles. L'épanouissement personnel revient au cœur des débats. S'il n'y a pas de sots métiers, quelles contraintes suis-je aujourd'hui capable d'accepter ?

Me concernant, le temps de travail salarié devient incompatible avec une activité artistique. Les journées sont longues, le télétravail augmente la présence devant les écrans. Difficile de rouvrir un traitement de texte le soir... Au-delà du temps, mon esprit est phagocyté par le travail, et même en dehors des heures de bureau.

C'est pourquoi j'ai décidé de me laisser du temps pour développer ma petite entreprise, à savoir, pour écrire plus sereinement. J'envisage de demander un 80% à mon employeur. Rien n'est gagné à ce stade, car je ne dispose d'aucune raison autre que mon épanouissement personnel pour justifier cette demande. Il peut refuser catégoriquement.

Dans cet article, que je mettrai à jour régulièrement, je vous invite à suivre l'évolution de ma demande jusqu'au dénouement final. Merci à tous ceux qui me soutiendront dans cette démarche.

Si des personnes ont déjà opté pour un tel changement de vie, votre témoignage m'intéresse ! N'hésitez pas à poster un commentaire en bas de cet article.

19 mars 2021

J'ai sollicité une réunion avec les délégués CSE de l'entreprise afin de leur exposer mon projet. Ils ont été super compréhensifs. L'un d'eux certifie avoir déjà vu un cas semblable de la part d'un cadre au forfait jour, ce qui est mon cas. Ils ont néanmoins souligné une crainte, à savoir la mention d'exclusivité stipulée dans mon contrat de travail. Mais comme j'avais déjà fait part à mon employeur de l'existence de ma société (qui n'a rien à voir avec mon métier), je pense qu'un avenant suffira à gommer tout ça.

Une question demeure. J'ai lu que le changement de contrat ne peut intervenir avant 6 mois, date de réception de la lettre recommandée. C'est vraiment loin... j'attends confirmation.


Côté salaire, congés, tout est proportionnel, du moins en ce qui concerne le brut. Par contre, certaines cotisations étant plafonnées, le salaire net en pâtit un peu. Mais je compte bien sur le développement de mon activité d'auteur pour compenser le manque à gagner (ce premier step sera déjà énorme !).

Prochaine action : commencer à rédiger la lettre recommandée. Dans la demande, je dois clairement donner des pistes pour montrer comment réorganiser mon travail. Car personne ne le fera à ma place.

09 mai 2021

J'ai remis ma lettre au directeur. Cette lettre précise clairement l'objet de ma demande : réduire mon temps de travail à 80% de mon contrat actuel. Une journée "off" par semaine pour me concentrer sur cette activité qui prend de plus en plus de place dans ma vie. Une journée pour doubler ma production d'écrit, organiser ma promotion, développer mon image. Oui, tout cela en une journée. Evidemment, si ma demande est acceptée, rien ne va vraiment changer au début. Un roman ne s'écrit pas en en quelques semaines (ni même en quelques mois me concernant). Mais si j'arrive à produire 1 roman par an, l'objectif sera atteint.
Pour l'heure, ma demande surprenante n'a pas encore reçu l'aval de la direction. Le DG doit en parler en interne, en discuter avec d'autres responsables. Il n'est pas obligé d'accepter. Il ne s'agit pas d'un 80% de droit. Nous avons un peu parler de cette activité qui remplit mes soirées et mes week-ends. Evidemment, il n'en savait rien puisque j'ai toujours été très discret à ce sujet. Jusqu'à aujourd'hui, j'évitais le mélange des genres. C'est pour cela que j'écris sous pseudonyme.
Qui sait ? Peut-être que si ma demande est acceptée, je me révèlerai au grand jour !
J'ai senti la direction plutôt ouverte sur la question de l'épanouissement personnel, mais rien n'est joué. Je vous donnerai des infos dès que j'en aurai.

samedi 27 février 2021

Le format relié ? Pourquoi et comment ?

Certains l'auront peut-être vu sur sa page Amazon, Albertine est maintenant disponible en version reliée !

Pour rappel un livre relié possède une couverture rigide, cartonnée ce qui confère à l'objet livre une grande qualité perçue. Ne vous attenez tout de même pas à de la haute couture. J'évoque dans cet article un livre relié produit par Amazon, pas la fabrication artisanale.

Mais quand même, quelle claque !


La 1ère de couv en pelliculage brillant

Si j'ai franchi le cap, c'est d'abord par ce que j'aime explorer les contrées nouvelles 😅

Je vais donc tester le marché et voir s'il y a du répondant. Après moultes réflexions j'ai décidé de donner à ce bel objet un prix abordable (soit 19,90€), soit une marge similaire au broché. Je ne gèrerai pas de stock (trop cher et pas la place), aussi ce format ne sera disponible que sur Amazon.

La couverture a un fond perdu plus important qui est collé à l'intérieur

Comment publier un livre relié ?

Naïvement je croyais faire une mise à l'échelle de la couverture, et donner cela à KDP.
Que neni.

Je suis désolé pour les allergiques au graphisme, mais il va falloir rééditer la couverture.
En effet, l'épaisseur du dos n'a rien à voir, la position de certains textes, titre est également à revoir. Bref, de quoi s'amuser. Personnellement j'ai fait appel à ma Wonder Graphiste Lydie, qui s'est chargée d'effectuer la mise à jour à partir des gabarits fournis. Même avec les gabarits, ce n'est pas trivial.

Petite remarque sur la nouvelle couverture : n'oubliez pas de donner à ce nouveau format un nouvel ISBN et le prix adéquat !

Concernant l'intérieur, l'édition est minime si la taille de votre livre relié se trouve dans la liste des tailles disponibles sur KDP ! Et elles sont peu nombreuses !

Par chance, le format choisi pour Albertine (très inspiré ce jour-là) collait avec cette liste. (5.5x8.5 pouces). Je n'avais qu'à changer les mentions légales (ISBN, date d'édition) et le tour était joué.

Une fois les deux éléments de contenu réalisés, il suffit de créer le format relié dans KDP. Les informations principales sont automatiquement reprise du livre broché. En 3 clics, le livre est soumis aux "vrais humains de KDP qui regardent avec leur yeux et qui trouvent toujours un truc à redire".

Le titre déborde à gauche à droite... bref vous aurez certainement une v2 de la couverture à resoumettre.

On voit bien le dos beaucoup plus épais !

Sublime 4e de couv!


Et maintenant ?

Même traitement pour le tome 2, histoire d'agrémenter les bibliothèques. Je n'ai pas d'idée précise sur le marché potentiel. Peut-être 10% de ventes en plus ?
L'histoire nous le dira... Je vous tiendrai évidemment au courant.

PS

L'option livre relié n'est pas ouverte à tous à ce jour (27/02/2021). Je ne peux donc pas vous donner tous les détails. Je rééditerai cet article une fois l'autorisation donnée.

PS2

Il parait que le poids des livre reliés a fait bondir l'action La Poste 😆

samedi 9 janvier 2021

Astuce : comment commander ses exemplaires auteurs sur KDP avant la date de sortie officielle ?

 Bonjour les amis auteurices,

cette question m'était épineuse à double titre. D'une part la non possibilité de commander un stock auteur avant la date de sortie ne permet pas de servir les lecteurs qui commandent sur mon site le même jour que les clients Amazon, et d'autre part le dépôt légal se fait tard et ne permet pas de protéger l'œuvre en bonne et due forme.

Heureusement, j'ai trouvé une solution !

Enfin 2 pour être précis.

Ce que je faisais jusqu'à présent c'est je que faisais imprimer mon stock chez un autre imprimeur bien avant la date de sortie. Cela reste toujours possible, mais cela prend du temps, les gabarit d'impression, l'épaisseur de livre ne sont pas toujours identiques ce qui oblige beaucoup de traitements. De plus comme je me suis appuyé sur une graphiste pour mes couvertures, je maîtrise moins la composition de la couverture pour la manipuler à ma sauce.

Là, intervient donc ma deuxième trouvaille.

Il faut savoir qu'Amazon s'appuie comme tout les libraires sur une base de données du livre (FEL) pour vérifier les informations du livre. Notamment le prix et le statut du livre.

Sur le prix, Amazon a fait des progrès en donnant la priorité au tarif saisi dans KDP. Il n'est donc plus possible de les gruger la dessus :)

Concernant le statut (à paraître, rupture, etc.), c'est bien celui du FEL qui est utilisé en priorité.


La suite est très simple, on se connecte à son interface Gesref (c'est gratuit, la seule contrainte est d'avoir un SIRET me semble-t-il) et on annonce la date de sortie et le statut "à paraître" de son livre.

Interface Gesref : mode de disponibilité 2



Côté KDP, on publie, et hop ! Après validation d'Amazon, la fiche de livre existe, mais sera marquée "en rupture" tant que le statut FEL ne sera pas positionné sur Dispo !


Amazon : livre en rupture

L'auteur peut donc commander ses exemplaires sans problème.

Important : il faudra basculer le statut FEL sur dispo 24h avant la sortie, le temps qu'Amazon mette à jour ses informations.

Rappel : rentrer son livre sur le FEL, rend le broché commandable par n'importe quelle librairie en france.