vendredi 11 août 2017

Le jour où je suis allé à La Poste en claquettes

Ne vous fiez pas au titre pour en déduire mes habitudes vestimentaires. Il s'agit de vous faire part d'un nouveau service de La Poste que nous venons d'essayer : l'envoi depuis sa propre boite aux lettres.

Tout est parti d'un mail reçu en spam d'un libraire parisien. Déjà, fallait le voir. Merci hotmail pour ce mauvais tri. Enfin passons. Le libraire me demande si nous éditons bien le livre "Un ERP dans ma PME" et comment passer commande. Je lui réponds un grand OUI, et lui donne les conditions de vente. En repassant plus tard sur ce mail, je me rends compte qu'il y avait une pièce jointe que je n'avais pas vue dans les spam. Le PDF renferme la commande du libraire. Chouette me dis-je ! Une nouvelle commande.

Et là en l'ouvrant :
commande de 5 exemplaires du livre Un ERP dans ma PME.
Euphorie !

Mais la réalité revient au galop. Jusqu'à présent j'ai toujours envoyé mes livres aux tarifs lettre (moins de 3 cm d'épaisseur). Là je sens qu'on approche des limites physiques de la chose.

J'ai tout essayé... faire 2 paquets, plus plat, mais rien à faire, le meilleur tarif reste celui du Collissimo. 8,50€ pour 5 livres. Merci La Poste. Mais bon, la valeur marchande étant très supérieure, cela sera absorbé dans le prix des livres.

J'ouvre mon compte pro sur La Poste en ligne, et là je découvre que je peux tout faire de chez moi, siège de ma société. Une étiquette à imprimer et zou, je file à ma boite aux lettre en claquette.
La factrice viendra prendre le colis dans Ma boite aux lettres, service des plus intéressants lorsqu'on habite en rase campagne. Pas de guichet, pas de queue, le pied.

Avec le suivi, j'ai vu savoir que la factrice avait bien pris le paquet, qu'il est parti au centre de tri, pour arriver moins de 48h après dans les mains de la librairie, qui me réclame la facture. Oui oui, ca vient, vous bousculez pas quand même.

Allez, on est prêt pour d'autres commandes !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire