jeudi 15 novembre 2012

DRM or not DRM ?

A quelques jours (semaines) de la parution de notre premier livre en version numérique, se pose la question de sa protection. On appelle cela la DRM ou Digital Rights Managment (Gestion des droits numériques).

Pour faire simple, un livre sans DRM peut être copié, déplacé par l'utilisateur sans aucune limite. A contrario, un livre numérique avec DRM est lié au média physique sur lequel il a été acheté - tablette, liseuse. Les droits varient selon les technologies, le revendeur du livre, le support de lecture.

Derrière les technologies de DRM se trouvent des sociétés plus ou moins grosses et des brevets. Il va de soit que la mise en place de tels verrous s'accompagne d'une redevance supplémentaire pour l'éditeur de quelques centimes (répercutée à l'acheteur ?). Le choix de le mise en œuvre de DRM est relativement idéologique. Deux écoles s'affrontent sur le sujet. Autant la réponse semble évidente quand on est acheteur, qu'elle l'est beaucoup moins lorsqu'on est éditeur de livres.

Il me semble que pour un premier livre, la question ne se pose pas. L'ouverture au plus grand nombre sera notre meilleure publicité. Néanmoins, la question reviendra lors de la parution du deuxième livre...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire